#DSN: enjeux & perspectives pour les entreprises (avec @ADP_fr)

logo ADP
photo

Téléchargez le livre blanc « 7 clés pour comprendre la DSN » (PDF, 26 pages).

ADP a rassemblé, le 18/03/2014 à Paris, près de 160 participants dans le cadre d’une matinale sur le thème “DSN : Enjeux & opportunités – impacts du choc de simplification pour les organisations ».

Programme  :

  • 8h30 – 9h00 : Accueil petit-déjeuner
  • 9h00 – 10h30 : Présentations
  • 11h30 – 12h30 : Conférence de presse

Intervenants :

Matinale animée par Frédéric Ferrer, journaliste, enseignant à ESCP Europe avec :

  • Olivier Devin, Directeur associé, CSC
  • Elisabeth Humbert-Bottin, Directeur Général GIP-MDS
  • François Godreau, Directeur Consulting, ADP France

Elisabeth Humbert-Bottin

L’objectif de la Déclaration Sociale Nominative (DSN) est d’effectuer les déclarations sociales en ligne de manière gratuite et sécurisée. Cette transformation représente un partage complet des données par tous les acteurs. Il s’agit d’une procédure communautaire : éditeurs et acteurs travaillent en étroite collaboration au travers de la paie.

Trois axes principaux : simplicité, sécurité, maîtrise.

La DSN permet de réduire les 800 données mensuelles actuelles à 200. L’objectif est de créer un flux unique de données à transmettre chaque mois de manière simplifiée.
Ainsi, les démarches sont sécurisées et les mises à jour des prestations sociales beaucoup plus rapides (délais raccourcis de 50%).
Enfin, l’entreprise obtient une meilleure maitrise des informations sociales qui sont moins nombreuses.
Au final, la DSN regroupe des avantages pour les entreprises mais aussi pour les salariés : sécurisation des droits, puisque ceux-ci sont recomposés de manière exhaustive et plus fiable. Au niveau administratif, la DSN permet une dématérialisation complète et une diminution des erreurs qui peuvent être anticipées d’un mois sur l’autre.
La normalisation des données est une condition de stabilité de la DSN. La Belgique par exemple n’a effectué aucun changement majeur ces cinq dernières années.
Problématique de déploiement : avec la possibilité d’une adoption par les entreprises en phase 1 à partir d’avril 2013, la progression et le déploiement s’effectueront en 3 phases. Il s’agit maintenant de faire le maximum pour les 20 prochains mois.

Les entreprises sont-elles prêtes à passer à la DSN ?

Olivier DEVIN

La mise en place du projet DSN est un véritable choc de transformation que l’on n’a pas connu depuis la généralisation de la mensualisation en 1978. Regrouper tous les flux en un seul est une grande transformation à laquelle les entreprises ont besoin de s’adapter.

Résultats de l’enquête conjointement menée par l’Observatoire SIRH, CSC et ADP sur l’état d’avancement de la DSN

  • 72% des entreprises sont faiblement ou moyennement sensibilisés à la DSN mais reconnaissent l’importance de ce projet. Ces entreprises ont conscience des gains à terme du projet.
  • 42% des entreprises perçoivent la complexité qu’induit la mensualisation, tout en soulignant l’aspect positif de la DSN (optimisation, productivité, simplification, sécurisation des données).
  • 47% des entreprises lanceront le projet en 2014, mais 40% ont prévu d’attendre le second semestre de 2015. Or, il est primordial d’anticiper au maximum le projet DSN rappellent ADP, CSC et le GIP-MDS.
  • 58% des entreprises prévoient un mode projet en 2014.

Au final, la DSN est en marche. La prise de conscience dans les entreprises est bien plus importante qu’en 2013. Cependant, on note un nombre encore trop élevé d’entreprises qui attendent les obligations de 2016.
En conclusion, la DSN doit vraiment être prise au sérieux par les entreprises dans les mois qui vont suivre.

François Godreau

ADP France, prestataire de services pour la paie et les RH, est impliqué dans le projet DSN depuis le début.
ADP s’engage à :

  • accompagner à 100% les clients et entreprises dans le projet DSN,
  • impliquer 100% des collaborateurs,
  • faire évoluer tous les systèmes d’informations.

La mise en place du projet DSN implique un changement de norme. C’est également l’occasion de faire évoluer et d’utiliser de manière optimale les systèmes d’informations, avec plus de fiabilité et de productivité pour les entreprises. ADP propose d’ailleurs à ses clients la réalisation d’un audit “flash” des processus et des données impactés pour accompagner la transition des entreprises qui souhaitent anticiper la DSN.
L’ambition d’ADP est de déployer la DSN chez ses clients en alliant fiabilité et productivité, mais aussi de faire en sorte que le contrôle de cohérence des données soit renforcé pour permettre au gestionnaire de paie de passer ce cap en toute maîtrise.
La DSN va permettre l’optimisation de la gestion des flux entre les organisations (OPS et ADP), avec la nécessité de prouver que le travail de déclaration mensuelle est correctement accompli, grâce notamment, à une traçabilité intégrée dans l’évolution des systèmes d’informations.

Questions / Réponses :

1) Existe-t-il différents niveaux d’engagements dans le projet DSN et dans ses fonctionnalités ?

E. H-B. rappelle que des réunions sont organisées tous les mois, depuis deux ans, avec l’ensemble des représentants des éditeurs de paie. Ces 10 éditeurs relaient au sein de leurs instances, les éléments de préparation du projet DSN. Il existe une tendance de dispersion très importante sur le marché de l’éditeur. Ils ne sont pas tous au même niveau de préparation. ADP fait partie de ceux qui ont signé la charte de partenariat DSN du GIP-MDS et va rejoindre le cercle des pilotes édition.

O. D. aborde la pertinence des 3 phases du GIP-MDS et reconnait le fort travail d’évangélisation restant à effectuer pour poursuivre la sensibilisation des clients et de leurs entreprises. Il énonce le véritable enjeu d’étaler leur charge, d’anticiper et d’identifier le plus tôt possible le niveau d’efforts nécessaires à fournir pour s’adapter.

2) Y a un impact pour le salarié ? Que celui-ci soit positif ou négatif ?

E. H-B. : Oui, il y a un impact positif. Le salarié reçoit les informations concernant cette nouvelle procédure avec les explications de la DSN, le recueil de ses rémunérations et de ses contrats de travail… L’objectif est de traiter de façon centralisée, dématérialisée et exhaustive les droits des salariés.

O.D. : Il faut reconnaitre que les gains de productivité diffèrent selon l’entreprise : les impacts peuvent être modérés selon les cas de figures. Mais il y a un véritable gain de charge administrative, ainsi qu’un gain lié à l’absence d’erreurs (alerte en cas de problèmes : détection progressive des erreurs) et enfin, un gain de stabilité du modèle (de temps d’ajustement du système). Exemple concret : allègement des coûts du mois de janvier qui redevient un mois comme les autres.

3) Y a-t-il un après DSN ?

20 à 25 déclarations seront remplacées en 2016. Ensuite, l’objectif sera d’étendre le périmètre à d’autres obligations et autres organismes, ainsi que de déployer la DSN à la fonction publique. Mais il faut éviter de compliquer la DSN uniquement pour que l’Etat l’utilise. Après 2016, la transformation se poursuivra et s’effectuera sur plusieurs années.

En conclusion : Entreprises, mettez-vous sans plus attendre à la DSN pour anticiper cette simplification sans le choc ! 

Téléchargez le livre blanc « 7 clés pour comprendre la DSN » (PDF, 26 pages).

Une synthèse co-signée Françoise Breux, directrice du marketing de la relation client d’ADP, Patrick Bouvard, rédacteur en chef de RHinfo.com et illustrée avec talent par Luc Tesson.

Revivez cet événement avec le storify d’ADP :

A propos d’ADP

Avec plus de 11 milliards de dollars de chiffre d’affaires et plus de 60 ans d’expérience, ADP® (NASDAQ: ADP) compte environ 620.000 clients dans plus de 125 pays. Figurant parmi les principaux acteurs mondiaux sur le secteur des services d’externalisation et de gestion du capital humain, ADP offre une large gamme de solutions intégrées en matière de ressources humaines, gestion de la paie, gestion des talents, gestion des temps et permet également à ses clients de se conformer aux évolutions réglementaires et législatives. Faciles d’utilisation, les solutions d’ADP offrent aux entreprises de toutes tailles un réel atout dans leur développement. ADP est également le principal fournisseur de solutions informatiques intégrées pour les concessionnaires de véhicules de loisirs, de véhicules utilitaires et d’équipements lourds. Pour plus d’informations : www.fr.adp.com
Salle de presse d’ADP.

logo-Facebookicone-viadeo-50x50LinkedinGoogle+twitter-logo-1 Article lu 1688 fois

Marché, tendances & acteurs du #SIRH [#ITW de l’analyste @CMDVulliod]

Nouv.logo CXP

1- Bonjour Claire-Marie vous êtes analyste senior SIRH et consultant pouvez-vous nous expliquer vos activités au sein du CXP ?

Ma fonction s’articule autour de trois grandes activités : l’analyse, la communication et le conseil. Mon rôle principal : me tenir informée des évolutions et tendances du marché SIRH. Pour cela j’expertise les solutions informatisées des éditeurs et prestataires de services. Après la phase d’analyse, je synthétise ces données dans les études du CXP. Je participe à des web conférences, rencontres et séminaires du CXP Forum etc. pour communiquer les principales conclusions des études (Manifestations RH du CXP). Enfin, en fonction des demandes des clients, je réalise des missions de conseil (présentation de marché, aide au choix SIRH, analyse des tendances du marché…).

2- Quelles sont les questions ou motivations qui poussent les entreprises à changer de SIRH aujourd’hui ?

Plusieurs facteurs peuvent amener une entreprise à changer de solution informatique. Souvent, il s’agit de :

  1. la vétusté de la solution utilisée,
  2. accompagnée (ou pas) de la volonté d’élargir la couverture fonctionnelle (enrichissement des domaines fonctionnels gérés : la gestion la paie, de la formation, du recrutement, des carrières, de la rémunération…).

D’autres aspects peuvent être cités :

  • Technologie :
    • Gérer un (plus) grand nombre d’informations.
    • Proposer une nouvelle organisation de travail aux managers et aux salariés : améliorer la qualité, la motivation, mettre en place de nouveaux processus de gestion, suivre les évolutions de la mise en place d’une nouvelle politique…
  • Environnement interne :
    • Harmoniser les procédures, partager un référentiel commun, diminuer les coûts de gestion.
    • Faciliter la prise de décision, proposer une vision globale en peu de temps).
    • Utiliser un système permettant la gestion internationale (et multi-langues).
  •  Environnement externe :
    • Respecter la légalité (normes, lois…).
    • Améliorer la communication, l’image de la structure, faire baisser le turnover…

Ce ne sont que des exemples. 

3- Que vous évoque le concept du Cloud RH ?

Le cloud RH évoque une tendance de fond du marché des logiciels SIRH. Ce concept me fait penser à de nombreux termes : communautés, réseaux sociaux, accessibilités via internet, sur des terminaux mobiles ou pas, micro learning, Mooc, job board, évaluation en ligne, portails, self-services, web tracking, CV vidéo, CV virtuels, personnalisation, chat, podcast, serious game, social learning…

Au-delà de l’accès à des fonctionnalités via le web (dans un contexte privé ou ouvert), cette notion côté SI est très liée à la notion de service (ou SaaS - Software as a service). Rappelons que le concept de cloud, est souvent lié à la notion de partage. Cependant, lorsque l’on approfondit le sujet, les éditeurs « Cloud RH » proposent tout une panoplie d’organisations possibles : Quatre modes de déploiement et Trois niveaux de services (voir ci-dessous).

Quatre modes de déploiement :

  • le cloud hybride (hybrid cloud)
  • le cloud partage (commnity cloud)
  • le cloud public (public cloud)
  • le cloud privé (private cloud)

Trois niveaux de services : Infrastructre as a service (IAAS), Plateform as a service (PAAS) et Software as a service (SaaS).

Il n’existe pas un mais des services. Il n’existe pas un modèle de SLA (Service Level agreement), mais plusieurs. En réalité, tout dépend de la relation entre le client et le partenaire. Ce thème a été abordé à l’occasion du dernier anniversaire de l’Observatoire SIRH.

Une autre façon de définir ce marché avec trois questions clefs : qui/quoi et comment.

  • QUI ? Qui a la responsabilité : est-ce un engagement de moyens ou de résultats ?
  • QUOI ? Quel domaine est concerné ? Uniquement la partie technique ? Le logiciel ? Les règles d’utilisation du logiciel ou autre ? (Hardware ? fonction ? processus ?)
  • COMMENT ? Où est localisée l’informatique ? (En environnement partagé ou hybride). Il existe même aujourd’hui plusieurs sortes de cloud.

Cette classification permet de montrer une tendance de fond : le SaaS (modèle mutualisé) remplace petit à petit l’ASP (modèle dédié).

Pour moi il n’y a pas un mais plusieurs modèles possibles Cloud RH. Les acteurs, en fonction de leurs origines, présenteront plus en détail soit, les services liés aux tâches fonctionnelles, soit les services liés aux outils techniques. Ces derniers mettent à disposition de leurs clients une palette de services plus orientée « éditeur » ou « prestataire de services » en fonction de leur stratégie. Des études ou prestations de conseil au CXP sont disponibles, pour aider à poser les bonnes questions et à catégoriser la typologie des acteurs.

4- En quelques mots à quoi ressemblera selon vous le SIRH d’une entreprise de 3.000 salariés en 2015 ?

Idéalement, pour une structure de 3.000 salariés, il faut préalablement se poser la question de la technique : solution paie et RH globale, paie et RH ou un mixte composé de best of breed pour certaines fonctionnalités. Je ne peux pas répondre car cet élément correspond à la culture et la maturité de la structure. L’aspect SaaS ou mode licence ou mixte des deux sera aussi un sujet à aborder.

Concernant les aspects fonctionnels, idéalement, tous les éléments du graphique joint seront déployés (gestion de la paie, des temps, et des RH y compris recrutement, formation, évaluation et carrière et rémunération). Mais mes propos doivent être nuancés : tout dépendra de la maturité du client concernant sa politique RH. Les deux éléments mentionnés au centre du graphique : outils d’aide à la décision et collaboratif, seront déployés ou en projet (il s’agit des deux grandes tendances du moment) : ces éléments conduisent à une évolution des usages et de nouvelles organisations de travail et de circulation de l’information.

Pour en savoir plus, je vous invite à vous inscrire à la prochaine web Conférence CXP en RH du 29/11 prochain. La synthèse des nouveautés Paie et RH 2012 sera présentée.

5- Pourquoi cartographier – ou ne pas cartographier les acteurs du SIRH ?

Concernant le choix d’un éditeur, il est important de connaître quelques éléments clefs sur le marché : les tendances, les technologies utilisées, les fonctionnalités développées, les services offerts. Ces éléments permettent au client de bâtir sa propre liste de questions : mentionner les technologies compatibles avec sa politique SI, cibler une solution multilingue ou pas, définir le périmètre fonctionnel recherché, sélectionner, choisir un type d’entreprise (prestataire de service, ou un éditeur plus traditionnel ou un acteur local ou international ?…) Tous ces éléments sont mentionnés dans nos études et permettent de réaliser des longues listes avant de s’intéresser plus finement au choix d’un éditeur. Mais on s’aperçoit qu’en fonction des attentes des clients, les critères de sélection ne sont pas forcément les mêmes. Il y a plus de 600 solutions référencées dans notre base de données… cela doit permettre à chacun de trouver la solution la mieux adaptée à ses besoins !

Le CXP est un cabinet européen indépendant d’analyse et de conseil en solutions logicielles pour l’entreprise et ses métiers. En qualité de représentant du CXP, Claire-Marie participe aux réunions du comité scientifique de l’Observatoire SIRH.

Contacter Claire-Marie de Vulliod.

Suivre Claire-Marie de Vulliod sur Twitter.

Article lu 3669 fois

Compte-rendu du Grand débat #SaaS versus #ERP organisé par l’@ObSIRH

Observatoire SIRH

J’annonçais par ce billet ma participation à l’évènement Grand débat SaaS versus ERP” organisé par l’Observatoire SIRH (premier réseau professionnel dédié aux acteurs du monde SIRH) pour fêter sa première année d’existence.

Celui-ci s’est déroulé le 20/06/2012 à l’Auditorium CSC situé à Paris la Défense Cedex.

Ce type d’évènement est organisé pour permettre aux participants de :

  1. rencontrer et échanger avec leurs homologues, professionnels du SIRH,
  2. tester leur connaissances et comparer leurs réponses au quizz interactif organisé en séance,
  3. suggérer leurs idées pour contribuer au rayonnement de la fonction SIRH,
  4. découvrir les prochains travaux de l’Observatoire 2012-2013 (DSN, Médias Sociaux, SIRH dans le secteur public, Onboarding, prévention des RPS, gouvernance de projets SIRH internationaux),
  5. réseauter avec les partenaires présents (ANDRH, Michael Page, CSC, ESCEM, Le CXP).

L’évènement a rassemblé environ 120 personnes parmi lesquelles :

1/ des éditeurs de solutions logicielles de type ERP ou en mode SaaS :

  • Arnaud Peponnet, SAP Référent SIRH auprès de l’ANDRH
  • Frédéric LAPRAS, Talentsoft
  • Matthieu DURIF, Cornerstone OnDemand

2/ des professionnels de la fonction RH en entreprise (publique ou publique) :

  • Jean-Luc Santerre, Directeur SIRH Axa Groupe (AXA-CLUB Utilisateurs PEOPLESOFT)
  • Alban Bureau, Directeur des projets RH Groupe Saint-Gobain

3/ les organisateurs et leurs partenaires (CSC, CXP, ANDRH, Michael Page, ESCEM) :

  • Richard Lac, CSC Manager SIRH
  • Bernard JUST, Observatoire SIRH, auteur du livre “Pas de DRH sans SIRH”
  • Claire-Marie de Vulliod, Analyste CXP
  • Ahmed Limam, Global Independent HR Technology Expert
  • Pierre-Olivier Berthet, Expert SIRH CSC

Richard Lac et Bernard Just ont introduit la séanceClaire-Marie de Vulliod, Analyste au CXP, a notamment rappelé la terminologie du SaaS et développé la maturité des offres et du marché.

Le quizz réalisé en séance à permis de recueillir les avis suivants de la salle :

  • 72% des participants ont affirmé avoir déjà mis en place une solution SaaS au sein de leur SIRH pour le domaine fonctionnel du recrutement contre 60% pour celui de la formation et 28% celui de la GPEC.
  • A la question “ERP versus SaaS ?”, 49% de ces répondants considèrent que le marché sera partagé entre le SaaS et le On-premise dans 3 ans.
  • Ils ne sont finalement que 27% à envisager un basculement du marché vers le SaaS uniquement.

Les tables rondes ont été animées par Richard Lac et Ahmed Limam.

Le débat a été articulé autour des thèmes :

  • Technique : Infrastructure, sécurité, versionning, interfaces… Quels sont les avantages réels ?
  • Financier : Investissement CAPEX/OPEX, coût total de possession. Quelle solution est la plus fiable sur le plan économique ?
  • Fonctionnel : Quels sont les domaines fonctionnels les plus adaptés à chaque mode ? Je précise que la paie et l’administration du personnel n’ont été que très peu évoqués lors de cette séance.
  • Projet : Méthodologie, cycle de projet, niveaux de paramétrages, limites du modèle SaaS

Une séance de dédicace de la 3ème édition de son ouvrage “Pas de DRH sans SIRH” a été effectuée par Bernard Just (que je remercie sincèrement une fois encore pour son petit mot qui accompagnera mes déplacements estivaux!). Les exemplaires remis aux participants ont été offerts par SAP.

Un cocktail dînatoire a clôturé agréablement la soirée.

Voici quelques photos en attendant la vidéo des interviews réalisées avant l’évènement :

Article lu 1354 fois

L’@ObSIRH organise un grand débat #SaaS versus #ERP pour fêter sa première année d’existence

Observatoire SIRH

La fonction SIRH est devenue un élément clé de l’entreprise. Elle s’implique dans les choix stratégiques et nécessite des compétences pluri-disciplinaires. Elle est en constante évolution depuis deux décennies.

L’Observatoire SIRH est un réseau de praticiens SIRH francophones, un lieu d’échanges dédiés aux professionnels de la fonction SIRH leur permettant de faire connaître leurs savoir et savoir-faire, d’échanger les expériences et de partager les bonnes pratiques.

Lancé en juin 2011, l’Observatoire délivre à tous ses membres et à tous les organismes professionnels, un contenu de qualité sur les attentes des professionnels du SIRH au travers d’études annuelles quantitatives et qualitatives, de conférences thématiques, de journées de rencontre ou de formation.

A l’occasion de son 1er anniversaire, l’Observatoire SIRH organise une table ronde réunissant les meilleurs experts SIRH pour un débat d’actualité :

le Mercredi 20 juin 2012 à partir de 17 heures
à l’Auditorium CSC situé à Paris La Défense.

Inscrivez-vous au Grand débat SaaS versus ERP

Le compte Twitter de L’Obervatoire SIRH : @ObSIRH Article lu 817 fois

76ème revue Paie, GRH & SIRH (du 19/12/2011) de Carole (26 liens)

Picbadge copie

J’ai sélectionné pour vous, les 26 liens, tweets et articles ci-dessous (par ordre antéchronologique de parution) :

1/ L’actualité Emploi sur @actuel_rh: Les intérimaires pourront-ils bientôt signer un CDI ? => http://ow.ly/7YU97

2/ Baromètre PRISME Emploi http://ow.ly/7YTZZ Communiqués statistiques sur l’évolution comparée de l’emploi de 2010 à 2011

3/ Découvrez le dispositif Arrondi Solidaire en vidéo => bit.ly/vDCbEF via @ArrondiS

4/ Les enquêtes sur les conditions de travail sont-elles fiables ? => http://ow.ly/7YwIG via @babaya59

5/ Qu’est-ce que le service DIGIPOSTE de La Poste ? => http://ow.ly/7XRgH

6/ SAP® Business ByDesign(TM) choisit Esker comme premier partenaire de service courrier postal en ligne => http://ow.ly/7XQUb

7/ Exporter son CV DoYouBuzz sur les principaux jobboards en quelques clics : c’est désormais possible ! => http://ow.ly/d/r4L

8/ Vers une prise d’acte de la rupture du contrat de travail « à effets différés » ? => http://ow.ly/7XL3Y sur @MiroirSocial

9/ Rappel du programme de @Apecfr en matière d’Egalité professionnelle F/H” => http://ow.ly/7XIgU blog de @MarqueEmployeur via @PierreDenier

10/ 5 ressources pour comprendre & travailler sur l’identité numérique => http://ow.ly/1g8p5J via @iguyom

11/ 5 HR Considerations for Hiring Remote Workers => http://on.mash.to/vpLVv8 via @mashable & @JeromeRiguidel

12/ CXP – GRH Une Etude de l’Observatoire SIRH pointe la complexité croissante du SIRH => http://bit.ly/uGptos via @ADP_fr @huguestruttmann @andrade_valerie

13/ DSI: Quel avenir pour les informaticiens des grandes entreprises ? La GPEC comme réponse possible http://bit.ly/vDB8vY via @marijoTBatlle

14/ Réseaux sociaux & Entreprises: volontariat, réciprocité, égalité, confidentialité & respect de l’autre ? LeMonde.fr => http://ow.ly/7XwIm

15/ SRCONF 2011 Paris: Video Overview => http://bit.ly/tyRBX7 via @idcarrieres & @vicokezie

16/ Les principales mesures de la Loi de financement de Sécurité sociale 2012 – Editions Tissot => http://ow.ly/7Wq4I

17/ [Téléchargez] Livre blanc de SilkRoad : “Individualisez les RH” => ht.ly/1g7hpA

18/ IBET: nouvel indicateur pour mesurer le bien-être au travail – LEntreprise.com http://ow.ly/7VGLo via @indiceRH par @Cabinet_MozartC

19/ Salaires 2012 : qui sera augmenté ? bit.ly/v2KRmQ via @cadremploi

20/ Le Sénat a adopté en 1e lecture le texte sur le travail dominical. A l’Assemblée de se prononcer maintenant => http://www.senat.fr/petite-loi-ameli/2011-2012/90.html via @actuel_rh

21/ Première enquête sur le salaire des responsables SIRH => http://ow.ly/7VvFu via @actuel_rh

22/ Le Figaro – High-Tech : Le lexique du cloud => ow.ly/7T7DV

23/ 7 questions pour Mike Gregoire, CEO of Taleo => http://dthin.gs/twHI0v via @Taleo_FR

24/ [En vidéo avec Primobox] Communication interne & dématérialisation: impact sur la relation salarié => nblo.gs/rfYhX

25/ Focus sur la recherche d’emploi avec @cadremploi :

  • 10 mini-sites pour l’Emploi – Prenez de l’avance sur vos résolutions bit.ly/tZqbEs
  • C’est décidé, je suis visible sur le Web !ow.ly/7SHf8
  • C’est décidé, je réussi mon entretien d’embauche – La gazette conseil emploi fb.me/1stdGSYvR
  • C’est décidé, je trouve un job solidaire – La gazette conseil emploi fb.me/BOyxzsch

26/ 75ème revue Paie, GRH & SIRH (du 12/12/2011) de Carole (36 liens) => http://gestionpaiegrhquichoisir.com/?p=13067

Cliquez ce lien pour consulter les précédentes revues Paie, GRH & SIRH de Carole.

——————————————-

Pour me contacter :

caroleblancot@yahoo.fr – 06.50.26.65.17
  • Comptes Twitter :

Vos commentaires ou questions sont bienvenues.

* indique un champ requis

Pour recevoir les prochains articles de ce blog, entrez votre adresse mail ci-dessous :

Delivered by FeedBurner

Article lu 781 fois

Get Adobe Flash player