#ITW Cadre, contexte et outils #RH du #télétravail

J’ai été interviewée le 09/05/2012 par une étudiante en Master 2 de Ressources Humaines à l’INSEEC Paris qui réalise un mémoire de recherche sur le thème du télétravail, dont la problématique est la suivante:

Comment les entreprises françaises peuvent-elles optimiser le développement du télétravail en s’appuyant sur des outils RH performants et innovants ?

1. Que pensez-vous de l’implantation du télétravail en France ?

  •  La part de télétravailleurs en France est de 8,9% de la population active, soit 2,5 millions de Français ont opté pour le télétravail, partiel ou à plein-temps.
  • Ce taux est faible par rapport à certains autres pays (et notamment ceux du nord de l’Europe et les Etats-Unis).
    En effet selon Gartner, en 2011, la part du télétravail dans la population active serait de :
  • 18% en moyenne en Europe.
  • 8,9% en France.
  • 25% au Japon.
  • 28% aux Etats-Unis.
  • 32,9% en Finlande.
  • 5,5% en Italie.
  • Pourtant, selon le CAS (P 141), 18,8 % des salariés utilisent un ordinateur ou une connexion Internet chez eux pour des raisons professionnelles !

Crédit : http://technogeo.hypotheses.org/484

Selon l’étude CITRIX citée par InfoDSI :

  • 56 % des personnes interrogées n’ont toujours pas la possibilité de télétravailler, tandis que plus de la moitié d’entre elles souhaiteraient en avoir la possibilité (52 %).
  • 44 % d’employés déclarent avoir la possibilité de télétravailler, 22 % n’en ont pas encore profité.
  • Selon 46 % des sondés, leur entreprise ne met pas à disposition les outils nécessaires pour télétravailler.
  • Selon 40 % des personnes interrogées, le télétravail est toujours à un stade expérimental dans leur entreprise.
  • 43 % ne savent pas si le télétravail est accessible dans leur entreprise.
  • Seul 17 % ont répondu que le télétravail était accessible à l’ensemble des collaborateurs de leur entreprise.
  • 42 % ne sont pas au courant du projet de loi en cours sur le télétravail et des obligations de leurs employeurs envers les télétravailleurs.

2. Comment pensez-vous que le télétravail se développera ?

La possibilité de télétravailler est d’ores et déjà un argument pour rejoindre une entreprise aux yeux des jeunes diplômés et des geeks.

Pour 70% des étudiants, le « bureau » est dépassé (puisque près des 3/4 (70%) des étudiants pensent qu’il n’est pas nécessaire d’aller régulièrement « au bureau »).

Selon une étude citée par Manpower Groupe66% des répondants pensent que leur bureau sera totalement virtuel d’ici 2015.

Les enseignements de cette étude corroboreraient ainsi que l’arrivée des digital natives sur le marché du travail pourrait bien :
  • inviter les employeurs à lever leur méfiance « naturelle »,
  • inciter les managers à s’affranchir du besoin de proximité physique et du sentiment associé de meilleur contrôle,
  • accélérer les transformations du travail.

 Certains secteurs semblent plus propices à l’exercice du télétravail. Les métiers de l’IT par exemple en sont des exemples.

3. Pensez-vous que les difficultés liées à l’implantation du télétravail en France sont dues à un problème culturel ? Confiance ? Auto-motivation ? Contrôle hiérarchique ?

C’est muli-factoriel mais le frein culturel et managérial sont certainement plus déterminants.

Aujourd’hui  le travail collaboratif (posté ou en télétravail) n’est plus freiné par l’équipement informatique (qui n’a jamais été aussi conséquent), les lenteurs de connexion ou encore le défaut de technologies adaptées.

En conséquence, les freins majeurs existants semblent avoir trait à :

  • La culture d’entreprise valorisant un management intermédiaire qui ne parvient pas à s’affranchir de la notion de contrôle qui l’emporte sur le management par objectifs.
  • Aux modes de management : les managers français se distingueraient-ils de leurs homologues Européens par une moindre appropriation des outils numériques et par la difficulté de faire évoluer leurs pratiques d’encadrement ?
  • A une politique informatique très sécuritaire soucieuse de la protection des données de nature à freiner l’intégration du cloud computing et de ses possibilités.

4. Selon vous, quels sont les freins au développement du télétravail en France ?

  • Il me semble que les salariés et les jeunes diplômés semblent davantage prêts et volontaires que les managers et les entreprises.
  • Notre vision de la notion de travail et d’horaires contraints.

5. À quelle fréquence votre entreprise vous permet-elle de « télétravailler » ?

Etant à la fois salariée et mon propre patron d’une entreprise que j’ai créé je réponds tout simplement “le plus souvent et le plus longtemps possible!”.

6. Depuis combien de temps pratiquez-vous le télétravail ?

12 mois.

 7. Pour quelles raisons travaillez-vous hors des locaux de l’entreprise ?

Parce qu’il me suffit d’une connexion internet pour travailler où que je me trouve et que je ne vois pas l’intérêt de m’imposer une présence au bureau de 9h à 19h, hormis bien sûr pour les besoins de réunions et de rendez-vous clients. Je télétravaille donc principalement pour gagner du temps et parce que de mon temps dépend ma facturation. Selon un sondage réalisé sur plus de 1000 geeks, 83% travaillent déjà à distance au moins une partie de la journée, c’est mon cas.

8. Quels pourraient être les critères qui permettraient d’accélérer son développement ?

  •  A cette date plus de la moitié des employés utilisent déjà des terminaux personnels à des fins professionnelles. Pour développer le télétravail il suffira que les entreprises augmentent le taux d’équipement en leur sein des appareils mobiles et l’usage des nouvelles technologies.
  • Modifier les modes d’organisation traditionnels et instaurer d’autres modes collaboratifs.
  • L’observation des pratiques de certains pays frontaliers, en avance sur cette question.
  • Une évolution des mentalités.
  • Un accord explicite et affirmé de la direction de l’entreprise.
  • Appliquer la preuve par l’exemple (de la part des managers notamment).

9. Quels sont les effets du télétravail sur votre qualité de vie ?

  • une diminution voire suppression du temps de trajet et des risques associés à mes déplacements à moto,
  • moins de stress (celui consécutifs aux conflits interpersonnels que l’on vit ou dont on est le témoin en entreprise),
  • un meilleur équilibre entre ma vie personnelle et ma vie professionnelle (j’organise mon temps différemment et travaille aux horaires de mon choix),
  • un bien-être supérieur lié au fait de pouvoir travailler dans les cadres que j’ai choisi et dans lesquels je me sens mieux que dans un bureau.

10. Quel est le rôle des Ressources Humaines dans l’implantation du télétravail ?

  • S’informer et faire appliquer les textes de loi dans l’entreprise. Rappelons que le 29 février, l’Assemblée nationale a adopté le texte définitif de la proposition loi relative « à la simplification du droit et à l’allègement des démarches administratives ». Larticle 46 de la loi n°2012-387 du 22 mars 2012  introduit la notion de télétravail dans le code du travail et en fournit les bases légales sans apporter toutefois de modification à l’Accord national interprofessionnel (ANI) de 2005. (Cf. aussi l’Accord Cadre Européen du 16/07/2002).
  • S’assurer de l’adhésion de la direction générale.
  • Établir la liste des postes qui pourraient se prêter au télétravail (occasionnel ou régulier).
  • Formaliser une charte du télétravail ?
  • Informer et communiquer auprès des managers et salariés.
  • Indiquer dans le contrat de travail ou son avenant les conditions de passage en télétravail et les conditions de retour à une exécution du contrat de travail sans télétravail ainsi que les éventuelles modalités de contrôle du temps de travail.
  • Organiser chaque année un entretien qui porte notamment sur les conditions d’activité du salarié et sa charge de travail.

11. Quels sont les outils qui permettent aux RH d’entreprendre une gestion efficace des télétravailleurs ?

  • Smartphones (iPhone et BlackBerry), ordinateur portable, accès Internet (clé 3G ou wi-fi).
  • Extranet ou réseau social d’entreprise accessible depuis l’extérieur.
  • Les outils du Cloud : DropBox, skype ou autre outils de visioconférence.
  • Les médias sociaux et autres outils collaboratifs (indépendamment de l’email dont on aimerait bien être déjà débarrassé) : Twitter, G+, Facebook…

12. Est-ce que le télétravail permet une meilleure gestion de la masse salariale ?

Dans certains cas le télétravail permet de diminuer les frais immobiliers.

Si l’on considère enfin que le télétravail est devenu une exigence majeure dans la recherche d’emploi (un des 3 principaux avantages à l’embauche), l’entreprise qui propose le télétravail devrait logiquement rencontrer moins de difficultés pour recruter.

Pour ce qui est de la masse salariale, une meilleure motivation devrait logiquement entraîner une plus grande fidélisation des salariés et en conséquence (même si cela parait paradoxal) moins d’absences !

Selon le cabinet Greenworking, la part de télétravailleurs dans une entreprise ne doit en effet pas excéder 25% de la masse salariale et le taux idéal de télétravail pratiqué s’élever à 30%. Source.

13. La  productivité est-elle un élément qualitatif ou quantitatif dans votre choix ?

En réalité le télétravail semble être un atout qualitatif et quantitatif pour la productivité. En effet, selon l’étude CITRIX citée par InfoDSI, 87 % des personnes interrogées pensent que le télétravail permet d’être autant voire plus productif et pour 72 %.

Pour ce qui me concerne, indéniablement le télétravail a augmenté ma productivité en limitant notamment mon temps de trajet, en me permettant de mieux concilier ma vie privée et ma vie professionnelle ainsi qu’en me permettant de travailler partout (en Bretagne, à la campagne, à la montagne, en voiture et même sur un bateau et une île).

14. Comment voyez-vous le rôle du management dans cette démarche ?

Le succès du télétravail dépend en effet des managers. Plusieurs pistes peuvent-être suggérées :

  • Etre attentif à ce que le sentiment d’isolement ne s’installe pas chez les télétravailleurs en maintenant un lien régulier et solide avec eux, tout en garantissant une autonomie suffisante.
  • S’entendre sur la fréquence et la nature du suivi et reporting qui seront mis en oeuvre dans le cadre de la situation de télétravail (pendulaire ou non).
  • Garantir la mise à disposition du matériel nécessaire au télétravailleur.
  • Veiller à ce que le manager intermédiaire ne se sente dépossédé de son rôle et utilité dès lors que ses collaborateurs ne sont plus quotidiennement à portée de voix et de vue ! En d’autre termes, il s’agit pour les managers de s’affranchir du besoin de contrôle (quotidien et permanent) et de proximité physique.

15. Aujourd’hui préféreriez-vous reprendre le travail à plein temps dans les locaux de l’entreprise ou continuer le télétravail ?

Je crois que lorsque l’on a goûté au télétravail occasionnel et à plus forte raison au travail nomade, il est difficile voire impensable d’envisager travailler comme avant.

Pour aller plus loin :

  1. Follow le comptes Twitter =>
  2. Références 
  • Les télétravailleurs sont plus productifs – Mode(s) d’emploi, toute l’actualité du recrutement => http://ow.ly/aNzTJ
  • La loi, le télétravail, les obligations et sa négociation => http://ow.ly/aNcnp
  • Outil d’aide à la négociation du télétravail (Guide PDF 80 pages) => http://ow.ly/aNkf0
  • Etude Citrix Les salariés et les entreprises plébiscitent le télétravail => http://ow.ly/aNcq7
  • [Infographie] La génération Y inscrit le télétravail dans les moeurs des entreprises  | ManpowerGroup => http://ow.ly/aNa7P
  • Le télétravail, une seconde nature dans les métiers de l’IT ? | ManpowerGroup => http://ow.ly/aNasR
  • Les salariés et les entreprises plébiscitent le télétravail => ow.ly/a2JwU via @eurecia_rh
  • [Téléchargez] L’impact des TIC sur les conditions de travail : 20 recommandations => http://ow.ly/9seTv 
  • Le télétravail entre dans le code du travail => http://ow.ly/9s9uA par @Zevillage via @expectra_emploi
  • Le télétravail gagne du terrain – L’EXPRESS => http://ow.ly/9sebx
  • [Téléchargez] Guide : «Pratiques de négociation sur le télétravail dans les entreprises en France» => http://ow.ly/9s8IH via @IndiceRH
  • La mobile RH va s’imposer. Etes-vous prêt ? sur JDN => http://ow.ly/9fmD5
  • Boom du data mobile : quelles conséquences pour les entreprises ? => http://ow.ly/96E5j

2043

Article lu 2043 fois au total.
Article lu 1 fois aujourd'hui.
Article lu 7 fois ce mois-ci.
Article lu 623 fois cette année.

About Carole Blancot

Carole Blancot a occupé des fonctions de consultante en RH, chef de produits, responsable marketing & communication et directeur marketing. Passionnée depuis 1999 par la gestion des ressources humaines et les technologies de l’information, associées aux processus de gestion des RH, elle s’intéresse aujourd’hui aux stratégies d’appropriation d’Internet par les entreprises. Diplômée d’un M2 de psychosociologie clinique (Numéro ADELI : 78 93 1059 6), blogueuse depuis juillet 2009 sur www.gestionpaiegrhquichoisir.com et www.spotpink.com. Elle est aujourd’hui directrice conseil de SpotPink et Community Manager de plusieurs marques.
Elle est co-auteure des ouvrages :
- La communication de crise à l’heure des médias sociaux, Éditions Atramenta, septembre 2012, 100 pages, disponible aux formats PDF, EPUB et broché.
- Inondé sous les e-mails, résistez !, Édition Hachette Pratique, février 2013, 224 pages, disponible en librairie.
Twitter @caroleblancot

Get Adobe Flash player