Gif-Detox digitale

Le choix des formations ou le casse-tête des ressources humaines

D’un côté, 32 milliards d’euros ont été dépensés dans la formation professionnelle (chiffres 2014), sortant majoritairement des poches des entreprises (43%), des régions (14%) et de l’Etat (13%) selon les chiffres publiés par la DARES en février 2015. Près de 80 000 organismes de formation se partagent ce marché complètement fragmenté ou le leader pèse à peine 1%.

De l’autre côté, ce sont les entreprises qui expriment chaque année leurs besoins en formation. Des formations en langue, en sécurité, en droit, en bureautique, en informatique. Des formations en sessions inter-entreprises ou bien en intra-entreprise. Des formations présentielles, du e-learning, du blended, des MOOC, des SPOC… Certes, il en faut pour tout le monde, mais l’information et la transparence ne sont pas de rigueur ! Les réservations sont souvent effectuées au mieux offrant ou au plus rapide. En ce sens, les démarches d’information, de consultation et de réservation des formations sont de vrais labyrinthes.

Listons ici quelques-uns des problèmes les plus communément rencontrés par les professionnels RH de la formation :

  • Trouver la bonne formation (alignement des intérêts stratégiques des entreprises à ceux personnels des salariés) : quel organisme ? Quelle modalité pédagogique ?
  • Evaluer la qualité de nouveaux organismes.
  • Mesurer l’impact des formations (le fameux sujet du ROI des formations…).
  • Se repérer dans le maquis administratif et, optimiser les financements.
  • Répondre aux demandes CPF des salariés.
  • Réduire les coûts de formation (puisque les financements ont globalement diminué), sans transiger sur la qualité.

La réforme de la formation de 2014, qui devait remettre le stagiaire et la qualité au cœur de la formation professionnelle et aussi simplifier le marché a créé un nouvel outil, le CPF (Compte Personnel de Formation), dont l’utilisation a introduit un élément de complexité supplémentaire : l’offre de formations éligibles au CPF est extrêmement limitée (2 ans après son lancement) et l’activation du dispositif est un véritable parcours du combattant qui décourage les professionnels de la formation les plus aguerris.

Selon un baromètre du GARF (Groupement des Acteurs et Responsables de la Formation) de novembre 2016 étude, 53% des professionnels de la formation sont insatisfaits de la mise en œuvre de la réforme 2014.

Puisque les enjeux sont l’efficacité et la simplification, des startups innovent pour amener transparence et simplicité.

Skillup

www.skillup.co

« J’ai 25 ans d’expérience et environ 7000 heures de formation annuelles à gérer seule, j’ai rarement vu un service aussi bien alors foncez ! ».

Voici ce que pense une responsable formation d’une ETI parisienne de Skillup. Skillup se présente comme le nouveau Tripadvisor de la formation professionnelle. Cette jeune pousse a vu le jour en Mars 2016, et propose aujourd’hui un site de sélection, de comparaison et de réservation de formations professionnelles. A cette date, ce sont 20 000 formations (inter, intra, présentiel, digital-learning…) et 50 000 avis en ligne.

Les innovations ? une démarche de sélection des meilleurs organismes de formation, la mise en avant des avis des stagiaires, un moteur de recherche efficace, des outils de réservation et de suivi administratif. Gratuitement.

Les bénéfices ? Fini Google pour la recherche d’organismes et de formation ! Les professionnels RH ont enfin leur site de référence pour trouver les formations adaptées aux besoins de leurs collaborateurs. Cette plateforme procure des gains de temps et améliore la traçabilité des actions de formation grâce à la centralisation des réservations ainsi qu’aux outils de suivi administratif et de collaboration RH/salariés qu’elle proposé. Les organismes référencés gagnent, quant à eux, en visibilité au sein d’un environnement constitué d’organismes de qualité uniquement.

La formation professionnelle est en proie à des évolutions profondes. Face à des réformes institutionnelles complexes et souvent jugées inopérantes (CPF, décret qualité…), des initiatives privées ont émergé, telle celle que mène Skillup ou d’autres startups actives dans la digitalisation de la formation (360Learning ou Learnassembly). Désormais, tout est question de temps…

Voir l’organisme de formation SpotPink et les formations proposées sur Skillup.

Billet de blog sponsorisé
À propos de Carole Blancot

Carole Blancot a occupé des fonctions de consultante en RH, chef de produits, responsable marketing & communication et directeur marketing. Passionnée depuis 1999 par la gestion des ressources humaines et les technologies de l’information, associées aux processus de gestion des RH, elle s’intéresse aujourd’hui aux stratégies d’appropriation d’Internet par les entreprises. Diplômée d’un M1 de psychopathologie clinique et de psychologie sociale ainsi que d'un M2 de psychosociologie clinique, blogueuse depuis juillet 2009 sur www.gestionpaiegrhquichoisir.com et www.spotpink.com, elle est aujourd’hui Président de SpotPink (agence de communication digitale pour les acteurs RH, fondée en 2011), psychosociologue clinicienne & psychothérapeute (Numéro ADELI : 78 93 1059 6).
Elle est co-auteure des ouvrages :
- La communication de crise à l’heure des médias sociaux, Éditions Atramenta, septembre 2012, 100 pages, disponible aux formats PDF, EPUB et broché.
- Inondé sous les e-mails, résistez ! Édition Hachette Pratique, février 2013, 224 pages, disponible en librairie.
Twitter @caroleblancot

Commentaires

  1. de Rauglaudre a écrit:

    Excellent ! Plein de courage pour cette belle initiative, qui semble déjà porter ses fruits.

Rétroliens

  1. […] Le choix des formations ou le casse-tête des ressources humaines […]

  2. […] Listons ici quelques-uns des problèmes les plus communément rencontrés par les professionnels RH de la formation :  […]

error: