SIRH rime avec innovations et dématérialisation

Le dossier réalisé par Dominique FILIPPONE, Journal du Net, publié le 27/10/2010 est structuré de la façon suivante :

Stratégiques pour les grands comptes, les Systèmes d’Information Ressources Humaines font le plein d’innovations. Coffre-fort numérique, SaaS et portail RH 2.0 arrivent en force.

Vous y lirez notamment :

“En matière de SIRH, les entreprises sont dans une approche best of breed aujourd’hui” (Hervé Brunner – SIRH Conseils)

Alors qu’au début des années 2000, éditeurs et intégrateurs proposaient beaucoup d’offres SIRH complètes couvrant un large éventail de briques fonctionnelles (gestion des temps et des activités, administration, paye, recrutements, formation…), ce n’est plus tant le cas aujourd’hui.

La crise n’est bien sûre pas étrangère à cette situation. Dans un marché des SIRH atone en 2009 d’1,6 milliard d’euros selon PAC, les projets SIRH, qui ciblent davantage les grandes entreprises que les TPE/PME (pour lesquelles un SIRH n’aurait pas beaucoup de sens), coûtent tout d’abord cher.

Les applications et services RH en mode SaaS émergent depuis plusieurs années mais l’engouement des entreprises pour les applications RH en mode SaaS est loin d’être homogène en fonction des briques fonctionnelles concernées.

Alors que 54% des solutions de gestion des temps sont en mode client-serveur, la proportion passe à seulement 33% pour la gestion de la formation et seulement 3% pour le recrutement.

Le mode Web commence à s’imposer par rapport aux architectures client-serveur mais pas dans tous les processus RH qui composent le SIRH.

Balbutiante il y a encore 2/3 ans, la dématérialisation de tout ou partie des services RH commencerait à émerger dans les entreprises. Et toujours, sans surprise, principalement dans les grands comptes. Un développement rendu possible par la mise en place d’un coffre-fort numérique et la levée de plusieurs freins tant au niveau de la DSI que des fonctionnels RH.

Carole Blancot À propos de Carole Blancot

Carole Blancot est conférencière, formatrice, co-auteure de plusieurs ouvrages, blogueuse, psychosociologue clinicienne psychothérapeute (Numéro ADELI : 78 93 1059 6), IPRP (n°IDF/2018/34), présidente de SpotPink (agence de communication pour les acteurs des domaines RH et SIRH), et DPO (Désignation CNIL : N° DPO- 37620).
Elle intervient notamment en entreprise pour faciliter la négociation du droit à la déconnexion et la mise en œuvre des outils et des mesures de régulation associées. Elle met aujourd'hui son passé de consultante en RH au service d'interventions psychosociologiques dans des contextes qui sont parfois compliqués. C'est, par ailleurs, une spécialiste de la production de contenu pour les sujets traitant de la gestion des RH, du SIRH (Système d’Information en Ressources Humaines) et des médias sociaux. Elle a (co)réalisé en 2015 la première étude portant sur le phénomène du FoMO et sur le niveau de dépendance des Français vis-à-vis des médias sociaux. Twitter : @CaroleBlancot

error: ©SpotPink