Passage à la #N4DS : point de vue de 2 éditeurs majeurs

“La N4DS (norme pour les déclarations dématérialisées des données sociales), une évolution de la norme DADS-U, pas une refonte” avons-nous pu lire sur les différents sites institutionnels et de référence. Mais qu’en est-il du point de vue des éditeurs et plus particulièrement de deux d’entre-eux qui se partagent la plus grande part du marché ? Par ce billet j’ai souhaité leur donner la parole afin qu’ils nous éclairent sur les réelles implications pour eux, leur organisation, leurs clients et collaborateurs. Je remercie sincèrement les personnes citées dans ce billet de s’être prêtées à l’exercice en prenant le temps (en ce mois de l’année traditionnellement très chargé) de répondre à mes questions.

Interviewés

  • Pascale Boyaval Directeur marketing , activité RHCegid
  • Françoise Breux – Directeur marketing de la Relation Clients, ADP
  • Emmanuel Prevost – Directeur Projets Veille Sociale, ADP
  • Hubert De Crémiers – Directeur France de l’activité Formation Clients,  ADP 

Le passage à la N4DS : une charge conséquente pour les éditeurs

Les deux éditeurs affirment se préparer depuis 2 années au passage de DADS-U au nouveau format N4DS.

“En 2010 et 2011, plusieurs centaines de jours qui ont été investis dans ce projet pour la mise à jour de nos offres, la formation des collaborateurs Cegid ainsi que la mise en place du programme d’accompagnement de nos clients” précise Pascale Boyaval.

“Ce vaste sujet implique de nombreux acteurs: ingénieurs en développements, analystes, conseillers téléphoniques, marketeurs, télé-acteurs, spécialistes de la veille légale… Pour assurer la montée en charge de l’activité, nous avons renforcé nos équipes de plus de 100 personnes par le biais du recrutement ou de la sous-traitance. Par ailleurs, nous avons fait en sorte que la reprise des données et des paramétrages soient le plus simple possible” ajoute-t-elle.

Françoise Breux confirme que le passage à la N4DS aura représenté  pour ADP500 à 600 jours d’étude et mobilisé 7  personnes à temps plein sur le sujet : recette, tests, rédaction de la documentation, formations, gestion des remontées d’informations et réponses aux questions des collaborateurs…”. 

La N4DS aura par ailleurs mobilisé 23 formateurs chez ADP, préalablement formés pour déployer les cursus complète Hubert De Crémiers.

Des équipes très mobilisées

Les 2 éditeurs s’entendent pour dire que leurs équipes sont toujours très sollicitées au cours des mois de janvier mais pour ADP ce changement de norme “requiert encore davantage de vigilance ainsi que des équipes prêtes à intervenir” affirme Françoise Breux.

Chez Cegid comme chez ADP en décembre et janvier les journées de travail s’allongent et l’exercice de leurs missions implique de l’accepter.

Pascale Boyaval confirme le fait que “pour les éditeurs, le mois de janvier est une période sensible et la charge de travail très conséquente pour l’assistance téléphonique. Les entreprises ont un fort besoin d’accompagnement pour l’application des dispositifs légaux. En janvier 2012, chaque jour, plusieurs centaines d’appels sont reçus par le service d’assistance téléphonique pour les 18.000 entreprises équipées de nos offres RH de Cegid“.

L’accent mis sur la formation des collaborateurs et des clients

Du côté de Cegid, pour éviter une « déferlante » d’appels, l’objectif a consisté à faire en sorte que les clients soient formés pour disposer d’un niveau d’autonomie suffisant pour établir leur DADS-U à la norme N4DS  et dans de bonnes conditions. “Pour cela, nous avons pris soin de  livrer  les mises à jour des logiciels entre Juin et début décembre, en commençant très tôt pour que nos clients aient le temps de se préparer. A ce jour, nous avons formé plus de 90 % de nos clients (c’est un chiffre exceptionnel) en université, en session en ligne, en e-learning” précise Pascale Boyaval. “Nous considérons  que la situation est sous contrôle à cette date chez la plupart de nos clients et nos équipes de conseillers téléphoniques sont assez “sereines” sur ce sujet” ajoute-t-elle. Cegid indique avoir dispensé au total plus de 6000 jours de formation pour cette campagne.

Du côté d’ADP, Françoise Breux détaille ainsi :

1. Les clients en externalisation totale n’ont pas eu à être formés dans la mesure où leur N4DS est prise en charge par ADP.
2. Cas des clients en externalisation partielle :

  • Nous avons formé 2500 clients représentants 3500 stagiaires (gestionnaires de paie ou des responsables de Service paie en situation d’externalisation partielle) et avons réalisé 4000 jours de formation avec 8 types de stages différents en interentreprises ou en intra-entreprise et 700 sessions créées.
  • La campagne formation N4DS a duré  45 jours au cours de laquelle nous avons dispensé  15 sessions en moyenne  par jour (13 salles de formation à Nanterre et 12 en province mobilisées).

 3. Nous avons également 2.500 clients en mode progiciel avec nos applications Pégase qui réalisent leur N4DS en situation d’autonomie.

Du côté des clients et partenaires…

Les deux éditeurs s’accordent pour considérer que la période est également difficile pour leurs clients. Pascale Boyaval indique que l’accroissement de la charge de travail est bien réelle pour les entreprises du fait de la conjonction des évolutions légales, réglementaires et déclaratives sur un seul mois.

Françoise Breux précise que les clients d’ADP comptent beaucoup sur leur prestataire. Les relations entre ADP et la Cnav sont journalières, très professionnelles et constructives ; chacun s’emploie à obtenir de bons résultats. “La N4DS correspond pour ADP France à plus de 3 millions de lignes salariés à produire dans les délais et avec la qualité attendue par nos clients” indique-t-il.

Chez ADP et selon Françoise Breux, la N4DS est avant tout, un travail d’équipe.

“La mise en production a été réalisée avec succès en octobre. Pour mettre sous contrôle la campagne N4DS et pour apporter toujours plus de proactivité, nous avons instauré 3 mesures majeures :

  • La mise en place d’une surveillance 24h/24, 7j/7 (week-end compris) afin d’identifier de potentiels incidents et d’intervenir au plus tôt.
  • La mise en place d’un suivi quotidien d’évolution de la charge et de la fluidité des traitements de la plateforme technique liée à N4DS.
  • La mise en place, durant la “frozen zone”, d’une organisation spécifique pour valider les changements sur nos applications et infrastructures.

A ce stade, nous sommes très vigilants sur la montée en charge car nous devons à la fois cumuler les traitements N4DS aux traitements de la paie. Nous restons tous mobilisés pendant toute la durée de la campagne pour en faire un réel succès pour nos clients”.

Le passage à la N4DS : une opportunité pour l’éditeur de logiciels 

Pour Pascale Boyaval, il s’agit en effet d’une opportunité pour se différencier sur la qualité de l’accompagnement ainsi que sur la qualité des logiciels livrés. La N4DS permet également d’apporter une véritable valeur ajoutée en terme de service auprès des services de Paie des clients de Cegid.

Du côté d’ADP et selon Françoise Breux le passage à la N4DS est également d’une opportunité “pour rappeler à nos clients que la mise à jour a été totalement prise en charge par ADP et que seule la formation était payante. Par ailleurs, les formations nous ont également permis d’accueillir nos clients sur nos différents sites.”

Conclusion

Il s’agit selon Emmanuel Prevost “d’une évolution majeure, conduite pour une première fois sous une forme de big-bang puisque l’ancienne DADS-u de type V8R10 ne sera plus acceptée par les Organismes membres de la norme N4DS. La norme a été revue en profondeur et s’adapte désormais aux enjeux de la dématérialisation. Un changement important pour les entreprises mais aussi pour l’écosystème social. La FFSA a rejoint la structure S45 de la prévoyance et des mutuelles et Pole emploi a rejoint la norme N4DS pour son Attestation Employeur Dématérialisée en EDI.

L’adhésion de nouveaux organismes à la norme N4DS démontre la volonté des Organismes de Protection Sociale de mutualiser et de partager les informations. En dehors de sa périodicité annuelle qui rentre en production au sein des organismes et pour laquelle l’ensemble des clients ADP a été formé, la norme 4DS annonce une dématérialisation étendue des déclarations et de nouvelles pratiques pour les entreprises. La norme N4DS n’est en effet qu’une première étape d’une longue et inéluctable évolution des déclaratifs qui devrait nous conduire à la Déclaration Sociale Nominative et à une simplification accrue de la norme  préalable à ces nouvelles déclarations nominatives de type évènementiels, mensuels et annuels. Une actualité passionnante à laquelle participe activement ADP en apportant son savoir faire, son expertise et la connaissance des déclaratifs sociaux.”

Pascale Boyaval conclue ainsi : “en janvier 2012, nous clients ont à absorber la DADS-U au nouveau format N4DS, gérer la complexité croissante des nouveaux dispositifs légaux et réglementaires (prévoyance et CSG) et mettre en application la dématérialisation des attestations employeurs vers pôle emploi… La période sera dense pour eux et pour nous. Notre mission consiste à les Accompagner efficacement. Pour mesurer si nous avons atteint correctement notre objectif, nous leur donnerons la parole en février par le biais d’une enquête visant à mesurer leur satisfaction vis-à-vis de cette campagne.”

Le 10/01/2011 sur le site de net-entreprise.fr il était affiché que 10% (seulement) des sondés avaient terminé leur N4DS (via @alebarbenchon)

Notons que @gestiondelapaie nous informait par Twitter le 02/01/2012 que la plateforme Net-Entreprises connaissait quelques difficultés techniques :

Pour en savoir plus

24/01/2012 : un délai exceptionnel pour envoyer la DADS sur les salaires 2011 est accordé jusqu’au mardi 7 février inclus. 

[Téléchargez] Informations pratiques pour la DADS-U 2012 salaires 2011 à la norme 4DS => ow.ly/8aVDS via – Editions Tissot

 Contenu
  • Aspects financier et technique
  • Changement de logiciel en cours d’année / cessation d’activité
  • Questions d’ordre général
  • Aspects réglementaires / délai
  • Aspect déclaratif

Lire la suite

Tout savoir sur la future N4DS (sur le site de Cegid)

 Principaux liens qui traitent de la N4DS sur ce blog

Carole Blancot À propos de Carole Blancot

Carole Blancot est conférencière, formatrice, co-auteure de plusieurs ouvrages, blogueuse, psychosociologue clinicienne psychothérapeute (Numéro ADELI : 78 93 1059 6), IPRP (n°IDF/2018/34), présidente de SpotPink (agence de communication pour les acteurs des domaines RH et SIRH), et DPO (Désignation CNIL : N° DPO-37620 et N° DPO-37624).
Elle intervient par exemple en entreprise pour faciliter la négociation du droit à la déconnexion et la mise en œuvre des outils et des mesures de régulation associées. Elle met aujourd'hui son passé de consultante RH au service d'interventions psychosociologiques dans des contextes qui sont parfois compliqués. Elle maîtrise les tenants et aboutissants du RGPD. C'est, par ailleurs, une spécialiste de la production de contenu pour les sujets traitant de la gestion des RH, du SIRH (Système d’Information en Ressources Humaines) et des médias sociaux. Elle a (co)réalisé en 2015 la première étude portant sur le phénomène du FoMO et sur le niveau de dépendance des Français vis-à-vis des médias sociaux. Twitter : @CaroleBlancot

error: ©SpotPink