Compte-rendu de la journée clients de @Saba_fr du 19/11/2013 #SabaCustomersDay

1470385_10202777256938193_1310968573_n

Le 19 Novembre 2013, Saba a rassemblé ses clients à la maison des Champs-Elysées, de 8h30 à 17h30, avec l’ordre du jour suivant :

Cet événement est un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui ont déployé les solutions Saba et qui souhaitent tirer encore plus de profit de leur investissement et en accroître la valeur ajoutée. Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées à cette occasion dans le magnifique hôtel 5 étoiles de la maison des Champs-Elysées, situé dans le 8ème arrondissement de Paris et, dont la décoration exceptionnelle a été confiée au grand styliste Martin Margiela.

Ci-dessous le compte-rendu de la journée :

Celle-ci a débuté à 9h par une présentation de Dominique Josse, Vice-Président Régional de Saba, qui a annoncé quelques chiffres significatifs concernant 2013/2012 : prise de commandes Cloud en progression de 25%, taux de renouvellement au-delà des 90%, nombre de clients en augmentation de 44%, et, enfin, abonnements Cloud en croissance à plus de 11,1 millions.

Saba se présente donc comme le leader reconnu des solutions Cloud de gestion des talents de nouvelle génération. Saba permet aux entreprises de transformer leur façon de travailler grâce à « une plateforme technologique centrée sur les individus et qui a pour vocation le développement continu de leur potentiel » tirant parti des attributs sociaux, mobiles, intelligents et engageants.

« La formation est au cœur de toutes les approches RH » affirmait Dominique Josse pour commencer cette journée.

Ensuite, Dipak Patel, a présenté durant une heure la roadmap (feuille de route) concernant les nouveautés de la solution Saba.

À 11h15, après une pause-café, Cornélis Lafeber a réalisé une démonstration de certaines de ces nouvelles fonctionnalités :

  • interface utilisateur qui gagne en simplicité, clarté et graphisme,
  • fonctionnalités mobiles qui rendent l’application accessible depuis tablettes et smartphones (iOS, Android),
  • évaluation avancée des personnes,
  • analyse décisionnelle en temps réel (Big Data).

C’est ainsi que se termina cette matinée. Il est 12h24, l’heure de déjeuner. Pour la suite de la journée, rendez-vous à 14h avec les présentations des clients Enel, Orange, puis Renault.

Enel, entreprise italienne dont le siège social est à Rome, est le premier électricien Italien et le second européen. Elle est présente dans 40 pays, sur 4 continents. Enel a développé « Enel University », une structure spécialisée dans la formation et qui a pour objectif de contribuer à la croissance de la société.

Cette structure utilise ELS : Enel Learning System. Il s’agit d’un système d’apprentissage et de formation basé sur Saba. Enel compte 75% de ses employés qui fonctionnent déjà avec ELS pour 495.000 heures de formation dispensées en 2012 dont 200.000 heures de formation en ligne pour 60.000 étudiants.

Après cette présentation par des représentants de la société Enel, il est maintenant temps pour Thierry Laffont, chargé de l’innovation chez Orange, de nous faire un retour d’expérience sur la classe virtuelle. Nous le retrouvons dans le cadre d’une conférence vidéo en ligne et en live, organisée avec la solution Saba. Pour introduire son discours, il définit la classe virtuelle comme étant du présentiel à distance. C’est la traduction du savoir à distance en clair. Pour lui, ce qui est primordial, c’est le partage, l’apprentissage mutuel entre les stagiaires et l’animateur qui mène l’activité pédagogique. Ce n’est pas seulement le contenu qui importe, mais surtout l’échange. C’est, selon lui, pour cette raison que les participants viennent : ils sont là pour un message et une activité et non pour un contenu seulement.

Saba répond justement à cette demande, à ce nouveau besoin, grâce à un kit pédagogique complet. Cette solution libère l’animateur pour qu’il puisse s’occuper de ses participants et réellement former en apportant un apprentissage particulier en plus du contenu lié à la formation. Cet outil est pour lui naturellement conçu pour la formation car il déclenche l’activité des participants qui échangent et partagent, se corrigent eux-mêmes… Les animateurs interviennent ensuite seulement pour réguler tout ce flux d’information et de partage. Notre interlocuteur évoque aussi le fait de passer au-delà de l’outil. Il parle alors d’associer les avantages du présentiel et du e-learning qui permet la rapidité dans l’apprentissage. L’accompagnement est donc permanent et il est vraiment important de donner un sens à cet outil de formation pour optimiser son efficacité.

A 15H15 nous découvrons l’expérience de Renault à travers la vidéo enregistrée lors de la conférence HR speaks dont la première édition s’est déroulée à Paris les 5 et 6 novembre 2013. Il est question plus particulièrement de Renault Academy, structure de formation des concessionnaires, créée en 2006, qui compte une centaine de personnes actuellement.  Saba est utilisé pour former à de nouveaux produits ou de nouveaux métiers l’ensemble des 160 000 personnels de ces concessionnaires répartis dans 80 pays. Cet outil permet l’évaluation des stagiaires et les forme dans des compétences où ils ont échoué.

Le dispositif est composé de différents outils de formation :

  • le présentiel, car Renault ne souhaite pas avoir uniquement recours au distanciel,
  • le serious game, qui utilise les nouvelles technologies et qui a pour vocation de faire passer un message pédagogique, informatif, publicitaire, communicatif ou d’entraînement de manière attractive tout en ayant l’aspect ludique. Concrètement, c’est un jeu vidéo qui utilise notamment la simulation. Cela expose une méthode de formation différente qui a pour but d’élever le niveau de compétences dans différents métiers.

Depuis 6 ans, Renault Academy a développé de nouveaux cursus de formations, actualisés très régulièrement (tous les 2 ou 3 ans) pour suivre les évolutions de l’environnement et du marché (avec plus de 40 lancements de véhicules). Dans un contexte économique délicat, Renault Academy a réussi a réduire ses coûts de 47% tout en formant plus et mieux.

A 16h06, Dipak Patel réalise une présentation de Saba Cloud en suivant et en expliquant le contenu, l’utilité et le fonctionnement des différents attributs de la plateforme : Social, Mobile, Intelligent, Learning et Engaging.

Une vidéo sur Kaspersky qui utilise les solutions Saba est ensuite diffusée. Kaspersky Lab est l’un des plus grands prestataires de solutions de sécurité informatique au monde. Comptant plus de 2.700 salariés, l’entreprise fournit des suites et des logiciels de sécurité innovants à plus de 300 millions de clients (entreprises et particuliers) du monde entier. L’objectif principal de la société était d’optimiser la productivité et l’efficacité structurelle grâce à un point de ralliement centralisé que toutes les équipes pourraient exploiter pour gérer leur travail, partager leurs idées et développer leurs compétences. Kaspersky Lab se sert de Saba Cloud, appelé en interne le « Kaspersky Learning Space » (KLS), pour forger une culture de formation continue par le biais de la collaboration et de l’implication des effectifs. Dans une interface conviviale, Saba Cloud offre des fonctionnalités de test et permet de mettre en œuvre des formations, ou encore la collaboration sociale et le crowdsourcing, 24 h/24 dans le monde entier. Ce client de Saba a récemment reçu le prix « Gold Learning In Practice » catégorie « Excellence en Social Learning ». Créées il y a dix ans pour honorer les pionniers de la transformation en matière de formation d’entreprise, ce type de distinction est hautement convoitée parce que celle-ci récompense les professionnels qui font preuve d’excellence dans la conception et la mise en œuvre de leurs programmes de développement des salariés.

Ian Baxter, directeur marketing de Saba a clôturé la journée. Il évoque l’engagement que Saba a envers ses clients et détaille les différents modes d’interaction disponibles :

  • les newsletters
  • le site Internet consacré à la communauté de clients
  • les RUGs (Regional User Groups)
  • le Global Summit dont la prochaine session se déroulera à Orlando du 7 au 10 avril 2014. Ce sont 3 jours de conférences, de sessions de formation, de networking, de déjeuners, de séances en petit groupes, et de réunions.
  • les CABs (Customer Advisory Boards)
  • les webinars, qui sont des conférences en ligne (on parle aussi de séminaire web interactif).
  • Les études de cas clients
  • les RP, très importantes car elles informent le marché des réussites de Saba.

Ainsi s’achève à 17h30 cette journée riche en informations, en rencontres, en échanges et en découvertes. Des mains ont étés serrées, des sourires, des rires et de la bonne humeur ont été partagés, des paroles exprimées, et enfin, des remerciements ont été adressés envers chaque personne présente, ainsi que pour l’organisateur de l’événement, Saba.

Le storify de l’événement 

Journée Clients Saba le 19/11/2013 à Paris http://sfy.co/cUZJ #storify #sabacustomersday

Le Global Summit 2013 en vidéo

A propos de Saba

Saba, éditeur Américain de solutions Cloud de gestion des talents de nouvelle génération, est le premier fournisseur des solutions centrées sur les personnes qui contribuent à la transformation des organisations. Les solutions logicielles de Saba couvrent la mobilité, les carrières, les entretiens d’évaluation, le recrutement, le onboarding,  les successions, la planification, la formation (sous toutes ses formes 70-20-10), le développement des personnes, le big data et l’ensemble des outils collaboratifs essentiels pour « un travail moderne ». Saba permet aux entreprises de mettre en œuvre un lieu de travail collaboratif, qui tire parti de l’avènement des réseaux sociaux et de l’usage, désormais incontournable, des périphériques mobiles dans le monde des affaires, pour optimiser l’atout le plus stratégique d’une organisation : son personnel. Avec plus de 2.200 clients et 31 millions d’utilisateurs dans plus de 195 pays, la solution Saba est disponible en 37 langues.

En savoir plus : http://www.saba.com/us
Salle de presse de Saba.

Twitter

Facebook

20080707142524!Youtube

Linkedin

Carole Blancot À propos de Carole Blancot

Carole Blancot est conférencière, formatrice, co-auteure de plusieurs ouvrages, blogueuse, psychosociologue clinicienne psychothérapeute (Numéro ADELI : 78 93 1059 6), IPRP (n°IDF/2018/34), présidente de SpotPink (agence de communication pour les acteurs des domaines RH et SIRH), et DPO (Désignation CNIL : N° DPO-37620 et N° DPO-37624).
Elle intervient par exemple en entreprise pour faciliter la négociation du droit à la déconnexion et la mise en œuvre des outils et des mesures de régulation associées. Elle met aujourd'hui son passé de consultante RH au service d'interventions psychosociologiques dans des contextes qui sont parfois compliqués. Elle maîtrise les tenants et aboutissants du RGPD. C'est, par ailleurs, une spécialiste de la production de contenu pour les sujets traitant de la gestion des RH, du SIRH (Système d’Information en Ressources Humaines) et des médias sociaux. Elle a (co)réalisé en 2015 la première étude portant sur le phénomène du FoMO et sur le niveau de dépendance des Français vis-à-vis des médias sociaux. Twitter : @CaroleBlancot

error: ©SpotPink