Décisionnel #RH: l’effet Wahou

Entre 1999 et 2006, en tant que Consultante en Ressources Humaines, j’ai été régulièrement incitée à “interroger” la base de données, celle qui fait la valeur d’une entreprise, quel que soit son secteur et, qui fait aussi sa différence…

Mon chef de l’époque savait que je devrais répondre à des questions telles que… “Quel est l’ETP ? Quel est le salaire moyen de cet établissement ? Quelles sont les personnes qui n’ont pas suivi de formation depuis plus de 3 ans ? Quel sera l’impact sur la masse salariale si j’applique une augmentation générale de 0,09% ? Quel est le taux d’absentéisme de cette entité ? Etc.”
Alors il m’a appris les requêtes SQL et les formules excel… S’il lit ce blog il se reconnaîtra…

Jeune diplômée d’un M2 de psychologie sociale, avec moi, il avait de quoi être inquiet !

Je n’ai pas tout compris aux codes que je tapais mais, cela fonctionnait et le client était content : l’essentiel était là puisqu’il voulait me revoir pour extraire encore davantage de substance de sa base de données… Si le client était content j’étais heureuse, même si je m’étais levée à 5h du matin. Mon avion de 10 places m’avait menée à l’heure aux fins fonds de la France pour débuter ma journée à 8h et la terminer à 18h. J’étais de retour à 22h chez moi. J’avais découvert une nouvelle PME de France et passé une bonne journée. J’avais facturé 1 100 euros (les tarifs n’ont pas augmenté depuis).

Ensuite, j’ai été formée à BO (Business Object). J’ai appris la création d’un infocentre et des objets. Ceux qui m’ont formée étaient en costume cravate et cela avait l’air sérieux alors j’ai écouté et tenté d’appliquer. Je n’ai rien compris mais, cette fois-ci, plus rien était magique : les requêtes étaient complexes et le langage tout aussi obscur… Pourtant j’avais eu la meilleure note en psycholinguistique !

Bon bref, un jour j’ai rencontré celui qui parle ci-dessous et, avant, j’avais rencontré celui qui est derrière la caméra qui filme.

Ce billet de blog est doublement sponsorisé : par mes convictions et par les résultats 😉

Carole Blancot À propos de Carole Blancot

Carole Blancot est conférencière, formatrice, co-auteure de plusieurs ouvrages, blogueuse, psychosociologue clinicienne psychothérapeute (Numéro ADELI : 78 93 1059 6), IPRP (n°IDF/2018/34), présidente de SpotPink (agence de communication pour les acteurs des domaines RH et SIRH), et DPO (Désignation CNIL : N° DPO-37620 et N° DPO-37624).
Elle intervient par exemple en entreprise pour faciliter la négociation du droit à la déconnexion et la mise en œuvre des outils et des mesures de régulation associées. Elle met aujourd'hui son passé de consultante RH au service d'interventions psychosociologiques dans des contextes qui sont parfois compliqués. Elle maîtrise les tenants et aboutissants du RGPD. C'est, par ailleurs, une spécialiste de la production de contenu pour les sujets traitant de la gestion des RH, du SIRH (Système d’Information en Ressources Humaines) et des médias sociaux. Elle a (co)réalisé en 2015 la première étude portant sur le phénomène du FoMO et sur le niveau de dépendance des Français vis-à-vis des médias sociaux. Twitter : @CaroleBlancot

Trackbacks

  1. […] Décisionnel RH: l’effet Wahou […]

error: ©SpotPink