Réformes RH : Résultats d’une étude Logica / TNS Sofres auprès de 1000 fonctionnaires

Logica dévoile aujourd’hui les résultats d’une étude réalisée avec TNS Sofres auprès de 1000 fonctionnaires sur leur niveau d’adhésion aux réformes liées aux ressources humaines et à la relation aux citoyens. Celle-ci révèle que les fonctionnaires interrogés ne se sentent pas assez accompagnés dans la mise en œuvre  des réformes.

  • S’ils se montrent enthousiastes sur les réformes relatives au Droit Individuel à la Formation et à la gestion des carrières et des compétences (notes d’opinion supérieures à 3/5), ils expriment en revanche certaines réserves quant aux réformes relatives à la mobilité (note d’opinion de 2,4/5), à la rémunération (2,5/5) et à la réduction du nombre de corps de la fonction publique (2,2/5).
  • Plus globalement, 49% des fonctionnaires interrogés sont pessimistes quant à leur avenir personnel au sein de la fonction publique et 84% considèrent que la mise en place de la sous-traitance de certaines tâches à des sociétés privées constitue un risque pour leur avenir.
  • Ils sont respectivement 75% et 72% à se déclarer mal informés sur les réformes de rémunération et de mobilité
  • Dans le cadre de l’amélioration de la relation aux citoyens, les fonctionnaires interrogés déclarent avoir bien intégré la notion d’objectifs dans leur travail : 72% des agents interrogés ont des objectifs qualitatifs, 49% des objectifs de réduction des coûts et 41% des objectifs quantitatifs.
  • Enfin, les nouvelles technologies sont majoritairement perçues comme un levier d’amélioration pour transformer le secteur public, 75% des fonctionnaires estimant qu’elles les aident à mettre en œuvre les réformes et 69% que les NTIC ont d’ores et déjà amélioré l’organisation du travail.

Lire l’article “Les fonctionnaires ne se sentent pas suffisamment accompagnés dans les réformes portant sur les RH et sur la relation aux citoyens” du lundi 25 janvier 2010, publié sur

Carole Blancot À propos de Carole Blancot

Carole Blancot est conférencière, formatrice, co-auteure de plusieurs ouvrages, blogueuse, psychosociologue clinicienne psychothérapeute (Numéro ADELI : 78 93 1059 6), IPRP (n°IDF/2018/34), présidente de SpotPink (agence de communication pour les acteurs des domaines RH et SIRH), et DPO (Désignation CNIL : N° DPO-37620 et N° DPO-37624).
Elle intervient notamment en entreprise pour faciliter la négociation du droit à la déconnexion et la mise en œuvre des outils et des mesures de régulation associées. Elle met aujourd'hui son passé de consultante en RH au service d'interventions psychosociologiques dans des contextes qui sont parfois compliqués. C'est, par ailleurs, une spécialiste de la production de contenu pour les sujets traitant de la gestion des RH, du SIRH (Système d’Information en Ressources Humaines) et des médias sociaux. Elle a (co)réalisé en 2015 la première étude portant sur le phénomène du FoMO et sur le niveau de dépendance des Français vis-à-vis des médias sociaux. Twitter : @CaroleBlancot

error: ©SpotPink