Quel avenir pour le CV selon Sylvaine PASCUAL ?

Le 26/11/2010 a eu lieu la 4ème séance de TwunchCV.

Jean-Christophe ANNA et moi étions chargés de l’organisation et de l’animation de ce TwunchCV n°4
Pour rappel, il s’agit d’un rendez-vous entre professionnels du recrutement et autres acteurs en sciences humaines qui s’intéressent notamment à l’avenir du CV, de l’emploi, des outils et processus de recrutement, de la gestion des talents…
12 personnes étaient présentes sur 23 inscrits. Dans l’optique de faciliter les échanges, nous avons choisi de diviser le groupe en 2 sous-groupes de 6 participants.
Ce billet restitue la synthèse du point de vue de :

Selon Sylvaine PASCUAL (@SylvainePascual), coach spécialiste des relations humaines

Sur le format, j’imagine qu’on se dirige vers des CV en ligne, sous forme d’une page qui regroupe tous les liens pertinents d’un candidat (CV de type doyoubuzz). Le recruteur aura un accès simple et direct aux informations qui l’intéresse.

Sur le contenu, le format décrit ci-dessus permettra de faire évoluer le CV en mettant l’accent sur ce qui a été accompli durant le parcours professionnel. Celui-ci mettra en valeur les compétences mises en Œuvre pour l’atteinte de chaque objectif, à travers des mots clés qui seront des liens vers une page spécifique par accomplissement.

De même pour les qualités mentionnées, qui mèneront vers des exemples précis d’expressions de ces qualités. La lettre de motivation, exercice artificiel et inauthentique, disparaitra.

Ceci aura un impact direct sur l’entretien de recrutement, qui, pour ne pas être un simple bis repetita du CV sera beaucoup plus orienté sur la façon d’être en relation du candidat, ses fonctionnements émotionnels, sa façon de communiquer et in fine, de ses motivations intrinsèques.

L’entretien sera alors principalement axé sur l’évaluation de l’adéquation ou non du candidat au poste ou, encore mieux, sur la découverte de la façon dont l’entreprise et le candidat peuvent satisfaire leurs besoins mutuels.

J’espère que l’on se dirige vers un système qui finalement autorisera plus d’authenticité de la part du candidat tout comme de l’entreprise, c’est à dire que chacun pourra montrer ce qu’il est plutôt que ce que l’autre recherche. Ainsi seront évitées les déceptions « post-mariage ».

Je souhaite sincèrement que les candidats pourront cesser d’accepter l’inacceptable, sortir de la victimisation, de la peur et aussi refuseront de subir des propositions inadaptées.

En effet, tant qu’il y aura des candidats pour accepter des propositions indécentes, il y aura des entreprises pour leur en proposer !

Sylvaine Pascual, coach spécialiste des relations humaines
Le blog d’Ithaque: http://www.ithaquecoaching.com

Carole Blancot À propos de Carole Blancot

Carole Blancot est conférencière, formatrice, co-auteure de plusieurs ouvrages, blogueuse, psychosociologue clinicienne psychothérapeute (Numéro ADELI : 78 93 1059 6), IPRP (n°IDF/2018/34), présidente de SpotPink (agence de communication pour les acteurs des domaines RH et SIRH), et DPO (Désignation CNIL : N° DPO-37620 et N° DPO-37624).
Elle intervient par exemple en entreprise pour faciliter la négociation du droit à la déconnexion et la mise en œuvre des outils et des mesures de régulation associées. Elle met aujourd'hui son passé de consultante RH au service d'interventions psychosociologiques dans des contextes qui sont parfois compliqués. Elle maîtrise les tenants et aboutissants du RGPD. C'est, par ailleurs, une spécialiste de la production de contenu pour les sujets traitant de la gestion des RH, du SIRH (Système d’Information en Ressources Humaines) et des médias sociaux. Elle a (co)réalisé en 2015 la première étude portant sur le phénomène du FoMO et sur le niveau de dépendance des Français vis-à-vis des médias sociaux. Twitter : @CaroleBlancot

error: ©SpotPink